Eco-concevoir un site web : quelques bonnes pratiques

eco-concevoir-site-web

Le numérique est tout aussi responsable des changements climatiques que les autres secteurs. Il est à l’origine d’environ 3,7 % des gaz à effet de serre relâchés dans l’atmosphère. Plusieurs techniques visent cependant à le rendre plus écologique et respectueux de l’environnement. L’une d’elles est l’éco-conception des sites web. Ce terme effraie certains développeurs pourtant, il s’agit d’une technique qui en plus de limiter l’empreinte carbone du site internet améliore ses performances. Voici quelques-unes des bonnes pratiques pour éco-concevoir un site web.

Eco-conception de sites web : le développement

Toutes les actions menées lors de la conception d’un site internet impacteront son empreinte carbone. Et, l’une des plus importantes est le code rédigé par l’agence de conception web. En effet, les lignes de codes alourdissent le site. Les diminuer reviendrait donc à réduire le temps de chargement du site et ainsi, sa consommation en énergie. Cette pratique est surnommée “green code”. Elle vise à amoindrir l’impact du développement sur l’environnement. Plusieurs outils existent et permettent de déceler et supprimer les codes inutiles. L’un d’eux est Unused CSS. Une manière pour le développeur d’optimiser son code est de le compresser.

Eco-conception de sites web : le design

L’une des premières choses auxquelles penser pour concevoir un site web respectueux de l’environnement c’est le design. En effet, un design superflu entraine des lourdeurs dans le code. De plus, près de la moitié des fonctionnalités d’un site ne sont jamais utilisées. Il faut donc réfléchir à l’impact qu’aura le design du site et intégrer uniquement les éléments nécessaires. Le mot d’ordre dans une démarche est la sobriété. Pensez avant tout à l’arborescence du site web. Tout contenu d’une page pouvant être optimisé et placé ailleurs doit être supprimé. Il faut aussi trouver des alternatives aux animations et autres fonctionnalités qui pèsent lourd. Évitez par exemple les sliders et les vidéos en autoplay.

Eco-conception de sites web : les contenus média

Les contenus médias (images et vidéos) s’avèrent très importants pour le design de certains sites. Ils servent à faire de la communication autour des marques ou à illustrer des faits. Cependant, ils pèsent lourd et impactent négativement le poids d’une page. Pour un site respectueux de l’environnement, limiter la quantité d’images sur une page au strict minimum est nécessaire. Si une vidéo est nécessaire, il faut la compresser avant de la mettre en ligne.

Il faut également faire attention aux formats des images. Le PNG et le JPEG sont les formats d’images spécialement conçus pour le web. Pour les images animées, privilégiez le format GIF qui est très léger. Le SVG est le format de prédilection pour les logos. Il faut aussi réduire la taille des images avec des logiciels comme Photoshop avant de les mettre sur le site. Confier cette tâche au code demande de l’énergie au navigateur.

Eco-conception de sites web : l’hébergement

L’hébergement vert est un point très important dans l’éco-conception des sites web. Cette étape est très importante, car ignorée, elle ruine tous vos efforts précédents. Optez pour un hébergeur localisé proche de vous. En effet, la distance sur laquelle sont transportées les données détermine la quantité d’énergie qu’elles consomment. De plus, il faut favoriser les hébergeurs qui se servent d’énergies renouvelables pour alimenter leurs serveurs. Infomaniak, Hostpapa et Ikoula par exemple, sont des hébergeurs connus pour faire usage des énergies vertes.

Somme toute, il suffit de petits changements pour réduire l’impact environnemental d’un site web. Dans la pratique, éco-concevoir un site web consiste en un bon design, un développement optimal et en un hébergement vert. C’est une méthode qui en plus d’être bénéfique à l’environnement, a de nombreux avantages sur les performances du site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.